L'ouvrage coup de cœur de février : Le Voyage de Magellan par Antonio Pigafetta

Quelle méthodologie pour son mémoire ?

Apprenez la méthodologie de la rédaction d'un mémoire, y compris la recherche bibliographique, la structuration et la rédaction.
Photographie d'illustration pour les articles méthodologie de l'histoire - DALL·E
Photographie d’illustration pour les articles méthodologie de l’histoire – DALL·E

La rédaction d’un mémoire est une tâche complexe qui nécessite une organisation rigoureuse, une méthodologie adaptée et une argumentation soutenue par des preuves scientifiques.

Document sanctionnant la fin d’une première année de master, ou d’une deuxième année, le mémoire est un travail important à la fois pour l’étudiant, mais aussi pour son parcours scolaire, celui-ci était essentiel pour valider l’année en cours et souvent le diplôme. La production du mémoire répond à des exigences de l’université, mais aussi du directeur de mémoire. Il est essentiel de bien les intégrer dans son travail, tout en suivant la méthodologie adaptée pour un tel travail.

Comprendre la méthodologie

La méthodologie se réfère à l’ensemble des méthodes que vous utilisez pour soutenir votre argumentation et mener à bien votre recherche. Dans le contexte de la rédaction d’un mémoire, la méthodologie comprend la recherche bibliographique, la formulation d’une problématique, la structuration de l’argumentation (y compris l’organisation et les discussions), et les techniques de rédaction.

Une bonne méthodologie vous aide à structurer votre travail et vous guide tout au long de la rédaction de votre mémoire. Elle doit être en adéquation avec les attentes de votre université, ainsi que votre directeur de projet. Les études universitaires préalables offrent normalement les bases à la réalisation d’un mémoire, avec les bonnes bases méthodologiques. Ce point est essentiel, le mémoire permet de prouver à votre jury, que vous avez acquis les compétences requises.

Les étapes clés de la rédaction d’un mémoire

La rédaction d’un mémoire est un travail long et exigeant, mais ce n’est pas une raison pour précipiter les étapes. Commencez par évaluer l’ampleur de la tâche qui vous attend et établissez une liste des tâches principales à accomplir. Vous pouvez trouver une méthode plus efficace et adaptée à votre manière de travailler, néanmoins lister les éléments qui doivent se trouver dans votre mémoire, ainsi que les étapes que vous devez réaliser permettent de vous rendre plus productif, et de vous éviter d’oublier une étape.

Parmi les principales étapes de la rédaction d’un mémoire, on compte le choix du sujet, la détermination de la problématique, l’élaboration du plan du mémoire, et la rédaction en tant que telle.

Pour chaque étape, il y a des méthodes correspondantes. Par exemple, la recherche bibliographique (ou l’état de l’art), vous aidera à comprendre ce qui a déjà été dit sur votre sujet, et peut vous fournir des pistes de réflexion originales et innovantes. Un mémoire n’est pas une recherche de nouvelle thèse, mais bien une agglomération de réflexions déjà existantes, qui vous permet en fonction de votre sujet, d’identifier des pistes de réflexion et de répondre à votre problématique.

Pour soutenir votre argumentation, vous pourriez avoir besoin d’analyser des faits ou des résultats de terrain, nécessitant ainsi de définir une méthode pour la collecte des données. Une enquête de terrain, des interviews ou encore des questionnaires sont des données supplémentaires qui peuvent valoriser votre travail. Lors de l’intégration de ces données, pensez à bien indiquer la méthode que vous avez utilisée. Dans le cas d’un questionnaire, vous pourriez indiquer la typologie de votre audience, le panel choisi, le canal de diffusion utilisé, l’intérêt de la démarche, la raison de la démarche, ainsi que les objectifs de cette démarche. Ce sont des éléments complémentaires qui permettent d’apporter du contexte.

En ce qui concerne la rédaction du mémoire, vous devrez suivre les normes d’écriture qui vous donneront des indications sur les règles de présentation formelle du mémoire. Les universités imposent parfois des polices d’écritures, la taille, ou bien même le nombre de pages, ou encore le style des titres.

Cependant, il ne suffit pas de suivre ces méthodes à la lettre pour produire un mémoire impeccable. Le fond reste toujours le plus essentiel, mais une bonne méthodologie facilite amplement sa réalisation. Vous devez également veiller à ce que votre engagement dans votre travail de recherche soit évident dans votre mémoire.

Quelques ouvrages méthodologiques

Vassili Joannidès de Lautour, Méthodologie du mémoire de fin d’études et de la thèse professionnelle, ELLIPSES, 2017

Sophie Boutillier, Nelly Labère, Alban Goguel d’Allondas, Dimitri Uzunidis, Méthodologie de la thèse et du mémoire, STUDYRAMA, 2022

Salvatore Marteddu, Outils et méthodologie de mémoires de recherche et/ou à visée professionnelle en sciences humaines et sociales, CAFEURIS, 2022

Cartes interactives

Voyagez dans l'histoire grâce à des cartes interactives à la sauce Revue Histoire ! Découvrez les sur notre page dédiée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *