L'ouvrage coup de cœur de février : Le Voyage de Magellan par Antonio Pigafetta

Comment rédiger une introduction de mémoire ?

Explorez les éléments clés à inclure, comment structurer votre introduction et quand la rédiger pour maximiser son impact.
Photographie d'illustration pour les articles méthodologie de l'histoire - DALL·E
Photographie d’illustration pour les articles méthodologie de l’histoire – DALL·E

L’introduction de votre mémoire est une partie cruciale de votre travail de recherche. En général, l’introduction est une partie clé de tous les travaux que vous pouvez être amenés à réaliser, notamment les commentaires et les dissertations.

L’introduction précède le corps principal du mémoire et donne le ton pour le reste de votre travail. Par conséquent, l’écriture de l’introduction nécessite un soin particulier. Cet article vous guide sur comment rédiger une introduction de mémoire efficace et captivante.

Identification des informations pertinentes :

L’introduction de votre mémoire devrait être relativement courte, bien que sa longueur puisse varier en fonction des consignes de votre travail. Elle doit introduire les correcteurs et les lecteurs à l’objet de votre mémoire, fournissant les informations pertinentes pour comprendre votre recherche. Bien que l’introduction soit écrite comme un seul bloc de texte, elle peut généralement être subdivisée en trois parties distinctes.

  • Contextualisation
  • Hypothèse
  • Annonce du plan

La première partie consiste à présenter le contexte de votre recherche, généralement basée sur une revue de littérature qui répertorie les différents travaux de recherche déjà effectués sur le sujet. De cette revue découle une réflexion originale qui forme la problématique de votre mémoire. Vous pouvez également présenter les retombées potentielles de votre recherche, qu’elles soient académiques, professionnelles ou dans le domaine de la recherche. L’élément important de cette partie est d’accrocher les lecteurs, et de leur présenter de la manière la plus captivante l’intérêt de votre mémoire.

La deuxième partie de l’introduction doit présenter vos hypothèses de recherche, la méthodologie que vous comptez utiliser pour mener votre recherche et les objectifs de votre travail.

La dernière partie de l’introduction doit présenter le plan général de votre mémoire, guidant le lecteur à travers le déroulement de votre argumentation et de votre réflexion.

Rédaction de l’introduction :

Rédiger une introduction efficace implique de bien situer le sujet de votre mémoire, de mettre en évidence son intérêt et de soulever une problématique pertinente et actuelle. L’introduction doit répondre à la question « pourquoi » : elle doit expliquer les objectifs de votre mémoire, la méthodologie que vous utiliserez et elle doit présenter le plan de votre travail.

Il est important de noter que la rédaction de l’introduction, tout comme celle de la conclusion, doit généralement être effectuée en dernier. Cela signifie que lorsque vous commencez à écrire l’introduction, la majeure partie de votre mémoire devrait déjà être écrite. Cela vous permettra d’avoir toutes les informations nécessaires à portée de main pour écrire une introduction complète et précise.

Quelques ouvrages méthodologiques

Vassili Joannidès de Lautour, Méthodologie du mémoire de fin d’études et de la thèse professionnelle, ELLIPSES, 2017

Sophie Boutillier, Nelly Labère, Alban Goguel d’Allondas, Dimitri Uzunidis, Méthodologie de la thèse et du mémoire, STUDYRAMA, 2022

Salvatore Marteddu, Outils et méthodologie de mémoires de recherche et/ou à visée professionnelle en sciences humaines et sociales, CAFEURIS, 2022

Cartes interactives

Voyagez dans l'histoire grâce à des cartes interactives à la sauce Revue Histoire ! Découvrez les sur notre page dédiée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *