L'ouvrage coup de cœur de février : Le Voyage de Magellan par Antonio Pigafetta

L’influent Vladimir Poutine séduit le Moyen-Orient

Alors que la Russie est isolée par les sanctions et la pression du bloc occidental. L'influent Poutine revient sur le devant de la scène internationale, dans une opération séduction au Moyen-Orient.
Vladimir Poutine

L’influent Vladimir Poutine, séduit le Moyen-Orient et effectue, en ce début de mois, un rare voyage dans les pays du Golfe. Le président russe a donc, à cette occasion, rencontré le dirigeant des Émirats arabes unis, ainsi que le prince héritier d’Arabie saoudite.

Réaffirmation du Kremlin sur la scène internationale 

Le dirigeant incontesté du Kremlin est contraint par l’Occident depuis la guerre en Ukraine à un isolement croissant. En effet, les sorties du président russe se font très rares. D’autant plus qu’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis le 17 mars dernier par la Cour pénale internationale.

Au lendemain de la guerre contre l’Ukraine, la Russie fait face à de nombreuses sanctions économiques de la part des États membres de l’Union européenne. Après avoir essuyé d’importants revers, le Kremlin tente en réponse à l’isolement et à la pression du bloc occidental de se réaffirmer sur le devant de la scène internationale et multiplie les relations diplomatiques.

En effet, dans un contexte où les liens s’étiolent avec l’Occident, l’influent Vladimir Poutine établit un rapprochement et crée une alliance privilégiée avec le Moyen-Orient. Il cherche ainsi de nouvelles opportunités pour se défaire de cette image de « pays isolé » et assurer dans le même temps que son influence n’est pas réduite.

L’habileté de l’influent Vladimir Poutine au Moyen-Orient 

C’est dans un contexte particulier que Vladimir Poutine développe son pouvoir d’influence et entre sur le devant de la scène internationale. Alors que les États-Unis sont devenus le premier producteur mondial de pétrole, ils gagnent une autonomie énergétique vis-à-vis des pays arabes exportateurs. C’est ainsi que l’allié traditionnel des Saoudiens voit son intérêt énergétique diminuer, et par conséquent, les relations commerciales d’antan régresser.

Outre la baisse des partenariats commerciaux énergétiques entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, la nouvelle appartenance des pays du Golfe à l’Alliance BRICS renforce la proximité des Russes avec les pays du Moyen-Orient. Les BRICS sont en effet une alliance qui a aujourd’hui introduit des pays arabes, des pays producteurs de pétrole, à des pays qui ont une influence mondiale, comme le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. Les échanges commerciaux internationaux se tissent donc, et avec eux, la volonté de l’influent Vladimir Poutine.

Les dirigeants des pays du BRICS, en marge du sommet du G20 à Osaka en 2019 - Alan Santos/PR | Creative Commons BY 2.0
Les dirigeants des pays du BRICS, en marge du sommet du G20 à Osaka en 2019 – Alan Santos/PR | Creative Commons BY 2.0

Le Moyen-Orient réhabilite donc Poutine du point de vue international. Outre ce fait, les pays du Golfe n’ayant pas signé le statut de Rome (statut qui accepte les règles de la Cour pénale internationale) ne sont pas dans l’obligation de l’arrêter. L’impact de Poutine dans la politique étrangère russe peut donc donner une nouvelle dynamique aux relations géopolitiques internationales.

La visite s’effectue alors que dans le même temps les Émirats arabes unis accueillent la COP 28, une institution de l’ONU dont la Russie n’est pas exclue.

Consolidation des liens avec le Moyen-Orient 

Cette rencontre au Moyen-Orient a lieu après la chute du prix du pétrole et malgré l’engagement de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ainsi que de ses alliés de réduire davantage la production.

La venue de Poutine a donc pour objectif de soulever des questions importantes sur la politique énergétique des membres de l’OPEP. Ainsi, pendant ses échanges avec les dignitaires des pays arabes, l’objectif de réduire la production pétrolière des États membres a été posé. L’OPEP et la Russie s’accordent de ce fait à maintenir une politique restrictive en matière de production de pétrole. En effet, avec un prix en berne, les membres de l’OPEP souhaitent stabiliser le marché de l’or noir, opérant ainsi une réduction drastique pour amorcer la montée des prix. Une des raisons pour lesquelles la Russie souhaite une stabilisation du marché fait suite à la pression occidentale. En effet, avec les sanctions de l’Occident et la baisse des prix du pétrole, les revenus pétroliers sur les exportations russes ont fortement baissé.

« Rien ne peut empêcher le développement de nos relations amicales », a déclaré Vladimir Poutine, invitant le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane à effectuer une visite à Moscou.

C’est donc avec un accueil en grande pompe qu’a été reçu le chef du Kremlin, du tarmac de l’aéroport d’Abu Dhabi au palais présidentiel émirati. En guise de bienvenue, les avions des Émirats arabes unis ont coloré le ciel d’Abu Dhabi avec les couleurs du drapeau de la nation slave. L’objectif de consolidation des liens avec le Moyen-Orient est empreint de succès. L’influent Vladimir Poutine demeure donc au Moyen-Orient.

Quelques liens et sources utiles

« Vladimir Poutine sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale », Le Monde, 2023

« Opération séduction pour Poutine en Arabie saoudite », Courrier international, 2023

« Pourquoi les pays de l’OPEP réduisent ils leur production ? », L’EXPRESS, 2023

Cartes interactives

Voyagez dans l'histoire grâce à des cartes interactives à la sauce Revue Histoire ! Découvrez les sur notre page dédiée.

Coup de cœur de la rédac'

Un livre à lire pour tous les amoureux du grand règne de notre espèce !

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d’hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *