L'ouvrage coup de cœur d'avril : Petit dictionnaire des Sales Boulots par Nicolas Méra

Visitez la Plaza de Mayo à Buenos Aires

Plus vieille place de Buenos Aires, elle fut le théâtre des principaux événements du récit national argentin.
Plaza de Mayo - Sebitel [pseudo Wikipédia] | Creative Commons BY-SA 4.0 DEED
Plaza de mayo

La Plaza de Mayo à Buenos Aires est un haut lieu de l’Histoire de l’Argentine. Plus vieille place de la ville, elle fut le théâtre des principaux événements du récit national argentin.

Aux origines de la place

C’est de cette place que fut fondée Buenos Aires pour la seconde fois par Juan de Garay le 11 juin 1580. Sa première création remontait à 1536, néanmoins elle fut abandonnée suite à différents pillages et famines en 1541. En 1580, lors de sa création la place s’appelait Plaza Mayor. Quelques années plus tard, elle fut rebaptisée Plaza Victoria

De village à capitale

À l’origine, l’esplanade servait de place centrale au petit village qu’était Buenos Aires. On pouvait par exemple y trouver un marché à ciel ouvert, des exécutions publiques avec des criminels pendus ou des spectacles de corridas. Avant leur interdiction près de deux cents ans plus tard, ces représentations attiraient une foule nombreuse qui se massaient aux balcons, loués pour l’occasion comme loges. 

En outre, elle était entourée d’un fort construit en 1595 pour protéger la ville des attaques maritimes des pirates. La place servait donc de refuge en cas d’attaque de la ville comme par exemple lors des invasions anglaises de 1806 et 1807. Histoire cocasse, c’est de ces attaques que vient le surnom péjoratif donné aux anglais par les argentins de Piratas. Le fort sera finalement détruit en 1882 et laissera place libre à la future Casa Rosada, le siège du pouvoir exécutif argentin. 

Un remodelage de l’espace urbain de Buenos Aires

La Plaza de Mayo telle qu’on la connaît est née de la fusion de la Plaza Victoria avec un ancien terrain vague, connu comme Plaza del Fuerte. Séparés autrefois par la Recova de Buenos Aires, le premier centre commercial de la ville créé en 1804, les deux places purent se rejoindre et former la Plaza de Mayo lors de la destruction de la Recova en 1884.

Le nom fut choisi en l’honneur de la Révolution du 25 mai 1810 débutée sur cette même place. C’est lors de celle-ci que les argentins expulsèrent le Vice-Roi d’Argentine et proclamèrent pour la première fois la constitution d’un gouvernement argentin.

Recova Plaza de Mayo - Léonie Matthis | Domaine Public
Recova Plaza de Mayo – Léonie Matthis | Domaine Public

En 1860 c’est aussi sur cette place que fut promulguée la réforme de la Constitution nationale de 1853, marquant la fin de la guerre entre la capitale et les autres provinces.

Une place riche en patrimoine

Véritable centre névralgique de la ville de Buenos Aires, la Plaza de Mayo est située dans le quartier communément nommé Microcentro. Elle concentre en son sein de nombreux bâtiments officiels et monuments incontournables. Pour en citer quelques-uns, le Cabildo fondé en  1725 (ancien siège de la Vice-royauté d’Espagne), la Cathédrale Métropolitaine fondée en 1836, le siège de la Banque Nationale inaugurée en 1944, l’ancien Congrès National ou la Mairie de Buenos Aires.   

Au centre de la place s’élève la Pyramide de Mai. Haute de dix-huit mètres, elle fut construite en 1811 pour célébrer le premier anniversaire de la révolution de Mai. Rénovée en 1856 par l’architecte Prilidiano Pueyrredon, c’est le premier monument national de l’histoire de l’Argentine indépendante

À quelques mètres de là est bâti le monument en l’honneur de Manuel Belgrano, créateur du drapeau national argentin. Cette œuvre en bronze de neuf mètres fut réalisée par le sculpteur français Albert Ernest Carrier Belleuse et fut inaugurée en 1873.

Histoire contemporaine de la Plaza de Mayo

Plus récemment, la place est devenue un haut lieu de manifestation politique. Depuis la première manifestation à caractère social, lors de la création du parti politique de l’Union Civique (l’ancêtre de différents partis politiques modernes de l’Argentine) en 1890, la place a véhiculé cette coutume jusqu’à nos jours. 

Un lieu d’expression politique

Les célèbres discours de Juan Peron en juillet 1945 ou celui de sa femme Evita Peron en mai 1952 furent prononcés sur cette place et mobilisèrent des foules immenses. 

Autre exemple, depuis 1977, le mouvement des mères et des grands mères de la Place de Mai s’y retrouvent tous les jeudis après midi. Elles réclament justice pour leurs enfants ou petits enfants disparus depuis la sanglante dictature militaire ayant frappé le pays à la fin des années 1970.  

Preuve que les militaires avaient pleinement conscience du rôle crucial de cette place dans l’imaginaire collectif des habitants de Buenos Aires, lors du coup d’Etat manqué du 16 juin 1955 ils décidèrent de bombarder la place afin de dissiper une manifestation organisée par la CGT. Cet événement connu comme le Massacre de la Place de Mai causa plus de trois cents morts. 

De nos jours, la Plaza de Mayo reste le centre de la vie politique, économique et religieuse de Buenos Aires et de l’Argentine. Très touristique, elle est immanquable si vous passez par Buenos Aires. Je vous recommande aussi de passer jeter un coup d’œil au café Tortoni, le plus ancien de la ville (1858) ou à l’Hôtel Castelar, fréquenté par les grands noms du XX siècle argentin.

Quelques liens et sources utiles

Plaza de Mayo. Oficina de Turismo.

Curiosidad sobre Plaza de Mayo. FreeWalks Buenos Aires.

Plaza de Mayo Buenos Aires. Descubriendo Buenos Aires.

Articles similaires

Cartes interactives

Voyagez dans l'histoire grâce à des cartes interactives à la sauce Revue Histoire ! Découvrez les sur notre page dédiée.

Coup de cœur de la rédac'

Un livre à lire pour tous les amoureux du grand règne de notre espèce !

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d’hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *