L'ouvrage coup de cœur d'avril : Petit dictionnaire des Sales Boulots par Nicolas Méra

Le Cabildo à Salta en Argentine

Construit sur près de deux siècles, le Cabildo de Salta est sûrement le plus complet et le mieux conservé de toute l’Argentine.
Cabildo Salta - Alienlanus [pseudo Wikipédia] | Creatives Commons BY-SA 3.0 Deed
Cabildo Salta

Construit sur près de deux siècles, le Cabildo de Salta est sûrement le plus complet et le mieux conservé de toute l’Argentine. Véritable joyau architectural de la période coloniale, il est situé sur la place 9 de Julio, la place principale de la ville.

Constitué d’un ensemble de salles sur deux étages, articulées autour de deux patios, l’asymétrie des arches de sa façade et son clocher de trente mètres sont caractéristiques de l’édifice.

Des origines qui remontent à l’époque coloniale

En Amérique latine lors de la colonisation espagnole, le terme de Cabildo est utilisé pour désigner le bâtiment ou conseil municipal regroupant en son sein la mairie, la prison, les archives et le tribunal de justice. Véritable cœur administratif des villes coloniales, il se situe toujours sur la place principale, représentant ainsi la centralité des pouvoirs. 

Manuel Belgrano et le drapeau - Rafael del Villar | Domaine Public
Manuel Belgrano et le drapeau – Rafael del Villar | Domaine Public

Fondée en 1582, la ville de Salta inaugure son Cabildo uniquement en 1626. Alors qu’un terrain lui a été attribué, ce sont des problèmes économiques qui ont repoussé sa construction.

Cinquante ans plus tard, en 1676, le bâtiment est détruit pour être reconstruit en plus grand. Ce n’est qu’en 1780 que le colonel Don Antonio de Figueroa y Mendoza ordonne la construction, sur les ruines de l’ancien, du Cabildo tel que nous le connaissons.

En intégrant un tribunal de commerce, une prison, les archives, la mairie ainsi qu’un tribunal judiciaire, le Cabildo assume l’ensemble des fonctions administratives dont ne s’occupe ni l’armée ni l’Église. 

Théâtre du serment d’allégeance aux rois Charles III, Charles IV et Ferdinand VII, le Conseil municipal était un haut lieu de l’autorité royale espagnole. En 1789 par exemple, le Roi Charles IV finance lui-même une rénovation majeure du bâtiment pour célébrer son couronnement.

Après l’invasion par Napoléon de l’Espagne en 1808 et le début de la guerre d’indépendance argentine en 1810, Salta, sous les ordres du colonel Nicolas Severo de Isasmendi, se range du côté royaliste et décide de prendre les armes contre la Révolution.

Aux ordres de l’Armée du Nord, Manuel Belgrano remporte brillamment la bataille de Salta le 20 février 1813 et occupe la ville après une longue campagne. En faisant sauter le dernier bastion royaliste du nord-ouest argentin, Belgrano renforce la position du jeune État argentin naissant. Il nomme ensuite l’un de ses officiers, Eustaquio Diaz Velez, au titre de Gouverneur de la province de Salta et fait lever le drapeau national argentin sur le balcon du Cabildo.

Malgré la continuation des combats dans la région, la ville restera sous pavillon argentin jusqu’à la fin de la guerre.

Le Cabildo après l’indépendance

En 1831 est proclamée la Confédération argentine qui accorde une grande autonomie politique aux provinces. Celle de Salta continue d’être orientée depuis le Cabildo qui concentre à présent les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Durant la guerre contre la Confédération Boliviano-Péruvienne, de 1836-1839, la situation reste inchangée et le bâtiment garde sa fonction jusqu’à l’année 1880. 

Délaissé depuis plusieurs années, le gouverneur salteño Martin Guemes décide en 1889 de vendre le Cabildo par lots à des particuliers. À l’époque, aucune loi ne protège le patrimoine historique national.

Les effets de cette privatisation sont une catastrophe : certains propriétaires abattent des cloisons, fenêtres ou escaliers pour aménager l’espace. Pire, en 1900 le propriétaire de la partie la plus au Nord décide de raser entièrement sa propriété pour y construire un nouvel édifice “moderne”. Il faut attendre 1936 pour que l’État se ressaisisse et décide finalement de racheter l’ensemble du Cabildo. Moins d’un an plus tard, il est déclaré Monument historique national et passe des mains de la province à celles de l’État. 

En 1940, le Congrès fait appel à l’architecte italien Mario Buschiazzo qui s’occupe déjà du Cabildo de Buenos Aires Plaza de Mayo pour redonner à celui de Salta sa configuration du XVIIIe siècle. Les travaux, débutés en 1942, ne consistent pas en une rénovation mais bien en une reconstruction afin de redonner au bâtiment son style colonial d’époque. Le 16 avril 1945, le tout nouveau “antique Cabildo” est inauguré.

Cabildo de Salta en 1890 - Auteur inconnu | Domaine public
Cabildo de Salta en 1890 – Auteur inconnu | Domaine public

Le Cabildo de nos jours

Dans les premières années du XXe siècle, l’angle nord-ouest de la Mairie avait été démoli pour la construction d’une librairie à l’étage supérieur et d’un local commercial au rez-de-chaussée. Cette transformation entraîna la perte de la salle capitulaire et d’une partie de la niche, réduisant le nombre d’arcs du Cabildo de dix-sept à quatorze au rez-de-chaussée, et de dix-neuf à quinze à l’étage supérieur.

Dans les années 1970, la ville acheta l’édifice d’angle avec la calle Alberdi, qui abritait la Librairie San Martin, et le détruisit pour y installer une place.

Rouvert au public à partir de 1949, il abrite le siège du Museo Histórico del Norte. Le musée dispose de neuf salles d’exposition réparties sur les deux étages du bâtiment. Parmi ces salles, la salle d’archéologie se distingue particulièrement, exposant des éléments historiques significatifs de la ville.

Le Cabildo continue d’être un témoignage vivant de l’histoire et du patrimoine de Salta, offrant aux visiteurs une plongée dans le passé colonial de la région, à ne surtout pas manquer.

La garde de Salta - Niels Eldgaard Larsen [pseudo Wikipédia] | Creatives Commons BY-SA 3.0 Deed
La garde de Salta – Niels Eldgaard Larsen [pseudo Wikipédia] | Creatives Commons BY-SA 3.0 Deed

Quelques liens et sources utiles

Cabildo. Salta Ciudad

Ministerio de la Cultura. La historia del Cabildo de Salta. Museo del Norte

Salta: Le Cabildo (Argentine). Petit Hergé

Articles similaires

Cartes interactives

Voyagez dans l'histoire grâce à des cartes interactives à la sauce Revue Histoire ! Découvrez les sur notre page dédiée.

Coup de cœur de la rédac'

Un livre à lire pour tous les amoureux du grand règne de notre espèce !

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d’hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens.

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *